… « zwischen »  den Zeilen und den Erdschichten … « entre » les lignes et la terre

@Marché de Noël à l'îlot13, Samedi 16/12 @studying in Geneva!

Le Mythe de Perséphone – ou la renaissance de la fertilité

Raconté par « Le Petit Nicolas »
Transcrit par Pascoum

→ „Die Sage von Persephone – oder die Wiedergeburt der Fruchtbarkeit“ findest du auf Deutsch hier!

Écoutez bien chers hommes
L’histoire de Perséphone
Qui s’est fait enlever
Par un dieu, qui l’a violée.

Ce dieu se nomme Hadès
Le maître des enfers
Il l’a prise pour maîtresse
La fille de Déméter.

Celle-ci, ivre de rage
Inquiète au désespoir
Fait un ombrage
Aux mortels qu’elle fait choir.

Dans un abîme de malheur
Elle couvre la vigne de pleurs
Car celle-ci ne voit plus pousser
De raisins
Ni même pépins
En son sein.

Déméter a décidé
Que la terre qui fait pousser
La pitance des humains
En serait pour son chagrin.

La Graine si fertile
Qui faisait vivre les hommes
Est désormais stérile
Ne poussera plus une pomme.

Le roi des dieux voyant cela
Est plein de craintes pour ceux-là
Qui lors de nombres sacrifices
Honorent celui dont ils sont fils.

Il intervient
Le roi divin
Pour rétablir dans la nature
Un peu de blé et de verdure.

Il convoque en son royaume
Hadès, Déméter, Perséphone
Pour rendre l’affaire plus bonne:
Sauver les femmes et les hommes!

Il ordonne sur le champ
Au dieu qui règne sous le sol
De libérer la fille
De celle qui règne sur les champs.

« Objection ! » répond Hadès
Je voudrais, Sa Majesté,
Vous obéir sans faiblesse
Mais je ne puis la relâcher.

Car pendant son court séjour
La gourmande a consommé
Les grenades l’ayant condamnée
À rester aux enfers pour toujours.

Zeus lui dit : « Il est vrai
Cette loi, je l’ai moi-même délivrée
Celui qui goutte aux enfers un met
Doit y rester pour l’éternité. »

Mais Déméter persévère
Inflexible, indomptable
D’airain est son caractère
Sa décision est stable.

Je rendrai de nouveau aux hommes
De bon gré mes services
Quand remontera Perséphone
Loin d’Hadès et de ses vices.

Que ma fille remonte sur Terre
Et je ferai, moi Déméter,
Que les hommes se nourrissent
De nouveau des fruits d’la terre.

Zeus, roi des dieux
Ne sait que faire
Maître des cieux
Dans cette affaire.

Il se décide pourtant et tranche
Et prononce son verdict
Dans cette situation étrange
Il dit c’que son coeur dicte:

« Puisque Perséphone la bonne
A avalé trois grains
De grenades et non des tonnes
Elle remontera près des siens,

Près de sa mère pour neuf mois
Et je le jure sur mon bien
Que les trois autres, parole de moi,
Hadès seul, lui touchera les seins. »

Et c’est un cycle chaque année
Au printemps la vie renaît
Quand la belle Perséphone
Nous revient parmi les hommes.

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s

Information

Dieser Eintrag wurde veröffentlicht am 11. Mai 2014 von in Lesen_Lire.
%d Bloggern gefällt das: